Cuisine

10 fruits et légumes de janvier en mode detox

Bonjour à tous.tes ! Comment allez-vous cher.e.s ami.e.s ? Pas trop mal au bide ? Ecoeuré.e.s à la vue du moindre bloc de foie gras ? Ne vous inquiétez pas, je crois que nous sommes presque tous.tes dans le même état de déliquescence physique ! Et dire qu’il faut déjà se farcir la galette des rois demain 🙄 ! Mais comment a-t-on fait pour survivre les autres années ? En continuant à manger coûte que coûte tout en se sentant très sale ? Je crois que seul l’avenir nous le dira 😛

Alors oui, je sais – ne poussez pas tous ces cris atterrés – il n’y a pas eu d’article mardi *Enfer* *Damnation* *Mais tu as dit que tu allais continuer sur le même rythme en 2018* *Menteuse* *Sorcière* Ouh la, ouh la, tout doux les enfants ! Si j’ai pris le parti de vous lâcher les baskets en début de semaine, c’était juste pour vous laisser cuver tous les « shooters que vous n’auriez pas du boire » dimanche soir. Je pense à vous, point d’assommage en règle dès le 2 janvier (qui devrait être férié aussi, non ? Qu’en pensez-vous ?)

Mais !!! Manon !!!! Tu manques à tous tes devoirs ! Comment veux-tu que ton lectorat ne claque pas la porte si tu ne leur souhaite pas immédiatement une merveilleuse année 2018, pleine de bonheur, d’amour et surtout la santé #pasoriginal ? Eh bien non, je préfère vous souhaiter la réalisation de tous les projets qui vous tiennent à cœur, je vous souhaite de prendre des risques, de vivre dangereusement, je vous souhaite de l’inattendu, du fun, que la vie mette tout un tas de surprises et de virages sur votre route. Je vous souhaite une année 2018 qui sort de l’ordinaire, à la mesure des personnes formidables que vous êtes. De l’amour je vous envoie ! 🙂

Et sinon, avez-vous passé un bon réveillon du nouvel an ? (La malédiction de la soirée ratée se confirme-t-elle ?). La mienne m’a personnellement vendu du rêve (et je ne suis même pas sarcastique), j’ai bien mangé – pas trop -, j’ai regardé un match de NBA en direct (s’il vous plait !) blottie contre mon cher et tendre. La première chose que j’ai entendu en 2018 fut une horrible chanson sous cocaïne de Patrick Sébastien (j’ai une excuse, on avait zappé pour le final countdown) et quand le groupe Magic System est arrivé sur scène, on a décidé que trop, c’était trop – on a mis du bon son, une bouteille de tequila s’est invitée et euh…on a un peu fait la fête 😀 (*Si toi aussi tu as opté pour le combo M6 – dessin animés – Nurofen – engloutissement du reste des canapés de la veille – enracinement dans le fauteuil le lendemain, alors c’est officiel, on se comprend*) C’est notre particularité particulière rien qu’à nous, on arrive à faire des maxi fiestas en étant…2 ! C’est décidé, si « ne pas fêter nouvel an » est aussi chouette, je re-veux exactement la même soirée l’année prochaine ! C’est dit !

Alors de quoi qu’c’est t’y dont qu’on va parler en cette sublime matinée post-apocalypse météorologique ? (je peux vous dire qu’il y a eu des drames cette semaine, oh non, vous ne voulez pas savoir comment j’ai terminé mardi, quand une voiture fort bien intentionnée m’a arrosée d’une gerbe d’eau qu’on ne voit que dans les films, oh non !). Mais de fruits et légumes pardi !!

Et comme je suis certaine que vos pauvres petits foies en pleine crise ne supportent plus la vision de la moindre particule de gras (d’ailleurs, j’ai appris que la crise de foie n’existe pas, si nous sommes malades…ça serait, en réalité…parce que nous sommes de bons gros porcs qui mangent trop 😆 ), je vais faire un article spécial detox ! Alors oui, j’ai lu partout des articles de « médecins frustrés que leur clientèle déserte les cabinets médicaux en se soignant naturellement » qui disent que les cures detox, c’est dangereux, que ça ne sert à rien, que notre corps sait se débrouiller tout seul comme un grand et qu’on peut continuer à s’empiffrer de dinde aux marrons vautré.e.s devant la télé…Mouais…Moi, je dis que manger un peu plus light pendant quelques jours, ça n’a jamais au grand jamais fait le moindre mal à quiconque hein 😉

On y va pour le tour d’horizon de 10 fruits et légumes sous le projecteur detox ? Attachez vos ceintures, relevez vos tablettes et c’est parti pour le décollage !Echalotes

L’Echalote : Je vous avoue que je n’ai pas trouvé beaucoup d’idées et ça m’étonne un peu ! Vous pouvez la faire suer dans un minimum de matière grasse et la disposer sous un poisson cuit à la vapeur. Vous avez la possibilité d’en faire un genre de petit chutney bien réduit en casserole avec des épices et de le servir en accompagnement d’un autre plat (ou pourquoi pas en disposer une quenelle dans une soupe ?). Avez-vous pensé à les servir crues dans tous les salades (lentilles et autres légumineuses, salade verte, de carotte, etc.) ? Sachez que ça donne toujours un petit coup de boost bienvenu. Je vois bien ce légume dans une quiche sans pate façon tarte à l’oignon, ou encore dans une soupe type bouillon réduit et dégraissé (juste coupée en lamelles). Pourquoi ne pas l’intégrer à une poêlée de légumes comme dans cette recette https://www.soscuisine.com/recette/champignons-echalote ? (J’ai BIEN ramé pour vous la dégoter celle-là !! C’est terrible, les gens n’ont plus d’idées !! C’est comme quand je vais voir un film au cinéma qui est un énième reboot du reboot du reboot et que nous dissertons sans fin avec Ludo sur la grande question « Est-ce que, dans l’histoire de l’humanité, tout a déjà été dit pour qu’on radote sans cesse comme ça ? » Breeeeeef, mon collier électrique spécial « égarement » vient de m’envoyer une décharge donc je m’arrête là 😛 )Fenouil

Le Fenouil : ce légume anisé sera votre grand allié detox si vous le consommez cru, juste à croquer. Idéal en petits bâtonnets à l’apéritif avec une sauce au yaourt. Je ne vous conseille pas la soupe, car je sens qu’au bout de la quinzième suggestion de potage, je vais me retrouver avec un couteau de cuisine planté entre les deux omoplates…mais sachez tout de même que c’est très bon 🙂 C’est excellent en salade avec un assaisonnement léger (n’hésitez pas à parsemer, par exemple, de petites graines de sarrasin pour donner un bon coup de fouet à l’ensemble). Ne négligez pas tout l’éventail supplémentaire qu’offre la cuisson de ce légume (il perd presque complètement ses puissantes notes anisées et devient doux comme un agneau) : à la vapeur, rôti au four avec des épices, cuit à l’eau. J’ai farfouillé dans tous les coins pour vous trouver une purée de fenouil, que je me suis résignée à prendre sur un site de recettes pour petits pots bébé http://chhiwati.over-blog.com/article-puree-de-fenouil-carottes-et-poireaux-74791741.html (après tout pourquoi pas, c’est comme ça qu’on a testé la purée de haricots verts, qui s’avère absolument orgasmique), petit mix de trois légumes qui accompagnera très bien une viande grillée ou tout autre spécialité sans viande (il faut vraiment que je me penche sur le sujet !).Bananes

La Banane : pourquoi ne pas opter pour un bon porridge au petit-déjeuner afin de bien commencer la journée ? Le dernier en date de Delphe57 (une artiste et…ma collègue adorée ! 😉 ) est composé de spiruline bleue, de poudre de maca, de farine de coco, de pollen de pisselit, de noisettes et de rondelles de bananes. received_10213283682679943N’est-il pas splendide ?? Je n’ai qu’une envie, mettre un bon coup de cuillère dans ce tableau impressionniste ! Pour la recette, versez 40g de flocon d’avoine dans l’eau bouillante et laissez gonfler. Rajoutez une cuillère à soupe de maca, de farine de coco et de spiruline. On corse le jeu dans cette partie fine, en portant les ingrédients au nombre de 5 ( !! ) avec une demi-banane écrasée, et sachez vous pouvez diluer avec un peu de lait (végétal ou non) si la texture est trop consistante. Abonnez-vous sur Instagram pour découvrir toutes les belles recettes qu’elle propose chaque matin 🙂 Inutile de vous dire que ça a un peu été la croix et la bannière pour trouver des recettes lights avec ce fruit des Antilles, la tendance étant plutôt au banana split et au cake bien pouf pouf, faits pour t’assassiner en fin de repas. Je l’imagine néanmoins en salade avec un jus d’orange pressé et des petits pignons torréfiés pour faire croustiller. Et comme vous êtes adorables et que je vous aime décidément beaucoup, j’ai déniché pour vous une super recette de Nice Cream, ou la crème glacée vegan, sans lait, sans crème et sans œuf !!! Ouf quoi !!! Une glace anti cuisses flasques !!!! Voici la recette : http://latortuefringante.fr/nice-cream-a-la-myrtille/, j’avoue que le résultat m’intrigue carrément et j’ai vraiment hâte de goûter ce que ça peut donner. Je suis positivement impressionnée par la cuisine vegan et j’ai toujours hâte de voir tout ce qui est proposé en alternatif à certains plats contenant des matières animales. Vous pouvez aussi la manger dans son plus simple appareil (ami.e.s du double sens bonjour :D), mais aussi rôtie au four avec un tout petit peu de miel (POSE CE CARRE DE CHOCOLAT J’AI DIT 👿 )Pommes de terre

La Pomme de Terre : bon, je sais, je prends des risques avec ce légume. Mais bon, que voulez-vous, j’aime vivre dangereusement ! Première astuce – qui, je l’avoue, devrait faire grandement sourire certain.e.s d’entre vous – songez à opter pour les potatoes au lieu des frites (Non ! Elle a osé !!! Eh oui, des frites dans un article détox, ma crédibilité sur le net va donc osciller entre 0 et 0.5%…). Je sais que ça peut paraître absolument incongru, mais en fait, pas tant que ça. Avec les potatoes, vous pouvez contrôler la quantité de matière grasse qui peut être vraiment faible ! Comme je suis très sympa, je vous file notre recette perso : vous coupez le nombre de patates qu’il vous faut en quartiers (moi, je laisse la peau parce que j’adore – ce qui me vaut régulièrement d’être taxée de « relou » par Ludo 😛 ), zhou dans le saladier, une cuillère à soupe d’huile (on opte en général pour le tournesol ou le colza), pleiiiin d’épices (ça oscille du curry, au curcuma en passant par l’ail en poudre et les herbes de provence), du sel, du poivre et au four à 200°C jusqu’à cuisson optimum des patates (*regard pleunichard de mes lecteurs.rices* Mais ? Mais ? Pendant combien de temps Manon ? …Oh !!!! Mais prenez-vous en main bon sang !! SI vous croquez dans la patate et qu’elle est froide et farineuse, c’est qu’elle n’est pas cuite !!! Enfin !!! Non, je n’ai pas pris mes gouttes ce matin 😆 ). Pour reprendre contenance *quand même Jacques, les potatoes, elle a fait fort hein !*, je vous donne une seconde recette de gratin pomme de terre – brocoli (de saison lui aussi), dans laquelle vous pouvez squizzer le fromage rapé : http://lacuisinedevanessar.over-blog.com/2016/09/gratin-leger-de-brocolis-pommes-de-terre.html. Pensez-y aussi dans les soupes un peu paysannes en gros morceaux (accompagnée de chou et carotte par exemple) ou en velouté toute seule avec de l’ail (encore de saison, mais comment fait-elle pour être si parfaite 😛 ? La pomme de terre ou moi ? Hum, telle est la question 😉 )

Topinambour
Non, ce ne sont pas des crottes…Je sais, je déjoue tous les pronostics qui veulent qu’on s’améliore en pratiquant !

 

Le Topinambour : Voici une petite recette de soupe toute simple : https://naturelleetmoi.wordpress.com/2016/11/15/premiere-recette-de-soupe-detox/, que vous pouvez rendre plus gourmande en y ajoutant des lamelles de saint-jacques grillées (et non rôties dans une demi-motte de beurre, dans ce cas, j’ai l’immense regret de vous annoncer que votre cul ne dégonflera pas 😛 ) ou des graines de courge pour un peu de croquant par exemple. Pour varier et ne pas vous taper des soupes tous les jours (perso, on « overdose » au bout de 2 jours – Je sais, je vous parle de detox, mais en fait…je suis très grande gueule 😉 ), n’hésitez pas à rôtir le topinambour au four avec un peu d’huile d’olive, sel et poivre (UN PEU j’ai dit, reposez tout de suite ce demi-litre d’huile !) – on a mangé ce plat en accompagnement avec des navets (dont c’est la fin) à Noël et c’était vraiment délicieux. Je mets à jour ma petite astuce d’épluchage : par pitié, épluchez-les avant de les cuire. Je sais que j’ai dit le contraire par le passé, je me confesse, j’avoue tout devant vous : c’était une authentique astuce de merde (Copyright Manon Woodstock). La dernière fois qu’on a tenté la cuisson avant l’épluchage, on a fini, après avoir frôlé la brûlure au troisième degré, par s’aider…d’un économe pour enlever la peau (#efficacité totale). Donc, j’en fais le serment solennel devant vous : il faut éplucher les topinambours avant cuisson (n’hésitez pas à leur offrir une séance bain nordique dans de l’eau glacée citronnée en attendant l’eau bouillante) et pour ça, mieux vaut être équipé.e.s d’un bon économe.Brocoli

Le Brocoli : j’ai trouvé une recette de velouté plutôt sympa pour ce légume injustement mal-aimé: https://www.femmeactuelle.fr/cuisine/recettes/plat/detox-veloute-de-poire-et-brocoli-11394. L’alliance avec la poire me paraît vraiment intéressante (je suis plus perplexe sur la question du gingembre, mais ma foi, ça se teste !) et ce fruit est entièrement validé pour janvier. Il faut savoir que le brocoli se marie vraiment vraiment vraiment (c’est officiel, je bave) très bien avec le cheddar, mais c’est complètement hors de propos aujourd’hui et je me tairais donc sur le sujet 😛 (et en plus, je me suis déjà assez compromise avec ma sombre histoire de frites). N’hésitez pas à cuire les brocolis à la vapeur ou à l’eau et à les déguster avec une petite sauce yaourt épicée. Ils sont aussi vraiment top au four, arrosé d’un petit filet d’huile et agrémenté de paprika, curry, colombo et toutes les autres épices ensoleillées que notre merveilleuse planète nous offre. Pensez aussi à la vraie bonne idée de la quiche sans pâte (eh oui, malheureusement, cette saleté est vraiment grasse !) http://www.kamika-creation.fr/2017/09/quiche-sans-pate-aux-brocolis-et-chorizo.html dont j’ai trouvé une recette plutôt sympa (qui peut se décliner en végétarien voir vegan).Ail

L’Ail : j’adore ce truc. Mais vraiment. Je vous avais déjà donné plein d’astuces pour l’accommoder de mille et une façons dans mes articles précédents (cuit en tête entière, frit, en crème, pour truffer une viande, en chemise dans les plats en sauce, et cetera et cetera…). Par contre (humm, je suis face à un gros dilemme…selon le fils de Delphe, ça ne se dit pas…Ne voulant pas me ridiculiser devant mon cher ami M., je vais donc opter pour le plus approprié « En revanche » *voilàààà* 🙂 ). « En revanche », quand je cherche une recette detox, on me parle d’infusion à l’ail et je dois dire que ça m’inquiète un peu. Combien de couples vais-je inutilement briser en vous dévoilant cette recette ?? Combien de premiers galochages avortés à cause d’un « oh mon dieu, quelle haleine de cadavre !! » ? C’est non, je ne peux pas prendre une telle responsabilité sur mes épaules. Pas de tisane au jus de vampire. Par contre, j’ai débusqué une nouvelle recette vegan de spaghettis à l’ail et au citron qui ne m’a pas l’air mal du tout : http://www.la-gourmandise-selon-angie.com/archives/2015/01/13/30711087.html et qui a le mérite de ne pas proposer des pâtes noyées sous une montagne de sauce. Je pense que vous pouvez sans souci tenter la gousse d’ail entière au four, à cuire jusqu’à ce qu’elle soit al dente (goût floral surprenant) ou hyper tendre. La soupe d’ail est également excellente (http://www.marieclaire.fr/cuisine/soupe-a-l-ail,1200986.asp) et pas trop riche, ce qui me fait dire que cette plante est un véritable allié detox pour se remettre des fêtes en douceur, en ne reniant pas la gourmandise !Céleri boule

Le Céleri : Mais ?? Enfin, qu’est-ce que c’est que ce truc ?? Tu nous fais un remake de Mars Attacks ?? ça y est, les Aliens débarquent et ils veulent de ta soupe à l’ail ??? Hum hum *raclement de gorge*, non, cet horrible dessin (qui fera date, j’en suis sûre) est bien la représentation…d’un céleri boule 😛 Rhoo, soyez un peu indugent.e.s avec moi, je réalise toutes mes monstruosités avec trois crayons et deux stabilos au boulot, alors je fais ce que je peux 🙂 Notre ami céleri, que j’aime vraiment beaucoup (et dont les tiges sont entièrement comestibles, de grâce, ne les jetez pas !), va aujourd’hui être disséqué et je vais m’occuper d’une seule partie : sa boule (la température monte dans la salle, ça devient hot entre lui et moi 😉 Tremblez, 50 nuances de Grey !!). Après m’être farcie à peu près 600 recettes de smoothie, je vous annonce que la valeureuse guerrière que je suis a déterré une vraie recette non liquide : http://cricrilespetitesdouceurs.com/2015/01/celeri-rave-au-four.html. A vrai dire, il n’y a pas plus simple, vous tranchez un céleri rave en deux, huile d’olive (ou autre), sel, poivre, épices, un tour au four et en avant la musique. Je pense qu’une fois cuite la peau doit se détacher toute seule, ce qui vous évite un séjour à l’hôpital pour cause de jugulaire tranchée « mais j’épluchais un céleri docteur » 😀 Vous pouvez également le décliner en salade, râpé avec une sauce légère, cuit en tronçons à la vapeur ou à l’eau, le mixer en soupe ou en purée avec peu de matières grasses. En petits bâtonnets tout fins, il fera merveille pour agrémenter une soupe. Et si vraiment vous ne pouvez pas vous retenir, vous pouvez le consommer en jus comme les hipsters (et dans ce cas, autant vous dire qu’on ne se connait plus 🙄 ).Dattes

La Datte : Je vous arrête tout de suite, inutile de me regarder avec les yeux brillants de désir, persuadé.e.s que je vais vous donner le blanc-seing pour vous enfiler tout un paquet de dattes. Ce fruit sec est calorique. La très bonne nouvelle étant, si d’aventure vous achetez qualitatif, que la datte aura toujours beaucoup plus de bienfaits que le paquet de carambar que vous êtes sur le point d’engloutir devant une rediffusion de l’amour est dans le pré. Je vous exhorte donc à remplacer vos confiseries industrielles par ce fruit sec de qualité qui sera dans tous les cas, meilleur pour la santé que ces saloperies bourrées de E325 et de sirop de glucose (et pour avoir goûté comme ça dans le cadre de la réalisation de mes pâtes de fruit de Noël, je vous assure que c’est carrément dégueulasse et que ça coupe toute envie de bonbons – je n’en rachèterai pas). Vous pouvez émiettez les dattes dans vos salades et dans vos soupes pour une petite touche sucrée. Pourquoi ne pas vous faire, en fin de repas, une petite salade d’orange aux dattes ? Voici une recette rien que pour vous : http://les-delices-d-helene-alleges.over-blog.com/article-salade-d-orange-aux-dattes-et-a-la-cannelle-116690314.html. [EDIT] On me souffle dans l’oreillette (merci Guylaine !) qu’il faut absolument opter pour des dattes bio. Celles qui ne le sont pas sont apparemment tellement traitées qu’on est obligé.e.s de leur injecter un colorant avant de les vendre (ça fait un peu froid dans le dos, non ?) – Courez donc au supermarché bio le plus proche de chez vous et si y’en a pas, ben y’en a pas, ne vous empoisonnez pas les ami.es. ! [EDIT]Pomme

La Pomme : premier petit conseil inédit de Manon Woodstock, faites bien attention à la catégorie de votre fruit. Je vous en conjure, prenez du bio ! La pomme est une véritable éponge à pesticides ! Soyons donc fort.e.s face à l’argument fallacieux suprême du « oui mais ça sert à quoi si le champ d’à côté est pulvérisé de pesticides nia nia nia » (j’ai réellement envie de baffer ce genre de personne 👿 ), votre fruit n’aura pas été pulvérisé en direct et c’est déjà ça de gagné. La solution la plus diet restera de la croquer au naturel. La compote remporte tous les suffrages par chez nous et peut tout à fait trouver sa place dans un plat salé, surtout si vous ne l’avez pas sucrée (inutile avec certaines variétés de pommes) – pensez aux graines d’anis qui donnent un arôme vraiment intéressant. Il y a aussi les pommes au four – LE dessert régressif par excellence – qu’on peut sans problème intégrer dans une detox (recette plutôt light par-là : http://rachel-cuisine.fr/2017/05/pomme-legere-au-four.html), si et seulement si, bien sûr, on évite de céder aux sirènes de l’arrosage au caramel onctueux (mouarf *défaille*). Les pommes rôties sont un accompagnement de choix pour tous vos plats salés. Vous pouvez vous lancer dans la cuisson que vous voulez (four, eau, vapeur) et je ne saurai vous conseiller de l’intégrer dans vos salades folles en petits bâtonnets, ou même de prendre carrément le fruit à contrepied en en faisant en une salade salée. Si vraiment la gourmandise revient au galop, pourquoi ne pas tenter le gâteau léger ? (http://dubiodansmonbento.com/invisible-aux-pommes-leger-healthy/) Vous pouvez me croire, ça sera toujours moins pire que la tarte, avec sa fourbe pâte feuilletée dont le beurre frémit rien qu’à l’idée d’investir vos cellules adipeuses.

Eh bien…voilà voilà ! Bon, j’avoue, c’était pas 100% detox, mais le défi est…aller…à demi-relevé ? Oui ? Je sens que vous avez basculé depuis que j’ai parlé de friture et que vous me donnez votre approbation rien que pour cette sortie assez osée 😀

Et vous les petits loups, avez-vous des recettes spéciales pour apaiser un « estomac éclaté » ? Je serais absolument ravie que vous nous éclairiez de vos lumières tout en bas, en commentaires. Je les attends comme une tisane brûlante, enrubannée dans un plaid bien chaud sur le canapé, ils vont me réchauffer le cœur, je le sais 😉

Je vous souhaite un très beau week-end, reposant, gai et plein de surprises. Que le pouvoir de la detox soit avec vous !

Des bécots tout doux.

Manon Woodstock

 

 

 

Publicités

10 réflexions au sujet de “10 fruits et légumes de janvier en mode detox”

    1. Bonjour Mélodie ! Merci pour ton commentaire 🙂 Cette recette de fenouil m’a l’air bien sympathique !! Avec une petite polenta crémeuse de derrière les fagots en plus, tu me donnes envie !! Je vais mettre la recette dans les tuyaux pour ce mois-ci. Très belle semaine à toi 😀

      Aimé par 1 personne

      1. Eh bien j’ai suivi ton conseil, non pas pour le fenouil, mais pour les endives que j’ai braisé (ouh la la, attention danger, pas de faute de frappe Manon xD ) au jus de clémentines corses et au miel. A tomber par terre. Je vais réitérer pour le fenouil. Encore merci pour l’astuce !

        Aimé par 1 personne

  1. Excellent article ! moi qui cherchais depuis quelques jours les aliments a privilégier pour une detox de janvier après les dégâts des fêtes, Bingo ! Merci 😀

    J'aime

    1. Bonjour Innes, je te remercie pour ton commentaire 😀 Pas trop de frites dans la detox hein, n’écoute pas toutes mes bêtises 😛 Plaisanterie mise à part, je te souhaite un excellent ralentissement gastronomique ! Belle semaine à toi

      J'aime

Exprime toi mon ami(e) !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s