Nature

Earth Overshoot Day

Bien le bonjour braves gens, je suis de retour (pour vous jouer un mauvais tour 😀 ) ! Je reviens à bloc après la détente extrême que m’a procurée la fabuleuse séance d’origami que j’ai faite avant-hier soir en compagnie de la très joviale Marine Spielberg (vous savez – mon binôme d’escalade pour toujours – et son prochain film nommé aux Oscars, le bien nommé « ah merde, c’était une photo » avec Manon Woodstock en Guest Star) qui m’a encouragée et soutenue malgré ma nullité flagrante dans l’exercice (c’est pas de ma faute si je suis complètement hermétique aux perspectives et à la géométrie dans l’espace !!) . Il y a eu des moments d’antologie et beaucoup de fou-rires: « Mais, c’est du chinois leur truc » « Ben……oui », « Ah mais attend, il faut aller au chapitre contrepliage pour les nuls » (qui existait vraiment – soit dit en passant) 🙂 J’ai quand même réussi à faire *raclement de gorge* une superbe grue qui a un certain style (Marine, je te défends de rire) – belle de loin mais loin d’être belle – qui ressemble à un petit colibri penché et dont je suis plutôt fière. Le seul truc que j’ai parfaitement éxécuté, c’est le pliage du gobelet, qui ressemble à s’y méprendre…à un shooter. Décidément, on a beau tergiverser, prôner la sobriété, on ne se refait pas !

20170802_185318
Le mien, c’est le jaune 😀 Z’avez vu cette beauté !!

Je n’ai malheureusement pas d’excellentes nouvelles aujourd’hui. Car si mercredi était le jour où j’ai enfin réussi à faire un pliage qui ressemblait à quelque chose, c’était aussi ce que l’on appelle le Earth Overshoot Day. D’après les estimations du Global Footprint Network, en ce 2 août 2017, l’humanité a officiellement utilisé tout ce que la Terre pouvait produire en une année. Nous éreintons littéralement notre pauvre planète. Selon la WWF, cela « signifie qu’en huit mois, nous aurons émis plus de carbone que ce que les océans et les forêts ne pouvaient absorber en un an, nous aurons pêché plus de poissons, coupé plus d’arbres, fait plus de récoltes, consommé plus d’eau que ce que la Terre ne pouvait produire sur cette même période ». Voilà Voilà. HYPER réjouissant.

J’ai lu un très bon article, assez synthétique, de Consoglobe à ce sujet(https://www.consoglobe.com/ressources-naturelles-8-aout-cg) et il s’avère que si toute la planète vivait au même train de vie que la France, il ne faudrait pas moins de 3 « Terres » pour subvenir aux besoins de tout le monde. Et encore, nous sommes loin des Etats-Unis et de l’Australie qui en sont déjà au chiffre effarant de plus de 5 planètes. Je trouve ça littéralement flippant. L’Inde, que beaucoup ici considèrent comme « un pays en voie de développement » (expression courante de langue de bois, créée par les hommes blancs pour dire « pays pauvre sous-développé dont on se fiche »), a bien des leçons à nous apprendre avec ses 0.7 planètes pour plus d’un milliard d’habitants.

Après, il ne faut pas être naïf, le chiffre de 3 « Terres » pour la France est à mon sens vraiment sous-coté, si l’on considère le fait que nous exportons une grande partie de nos déchets en Afrique ou en Asie (bah voui, c’est quand même plus simple d’envoyer notre merdouille chez les autres). Je n’ai pas réussi à trouver le chiffre officiel, mais il semblerait que nous valorisons/incinérons seulement 20% de nos déchets, le reste étant enfoui ou exporté. Ce qui me fait venir au point suivant: ce « jour de dépassement » est controversé.

Qu’on se le dise tout de suite, les critiques auxquelles l’outil de mesure doit faire face ne m’ont pas échappées (il ne prendrait pas en compte bon nombre de paramètres), ce qui ne m’étonne pas – la planète regorge décidément de relous tapis dans l’ombre, attendant le moment opportun pour ouvrir leur grande schness (toi aussi, apprend à parler Lorrain en 10 leçons avec Manon Woodstock). Attention, je vais sortir, juste pour le plaisir, une expression qui me fait hérisser le poil, qui ne veut absolument rien dire mais que les journaux à sensation A-DO-RENT: « Selon certains experts » (qui ? comment ? experts en quoi ? âge ? matricule ? prise de sang ?) – Aller, je préfère dire que « j’ai lu de-ci de-là » qu’il est tellement incomplet, qu’il sous-estimerait même largement la réalité (je sens que je viens de filer un gros coup de cafard à tout le monde !).

D’autres ont un avis plus nuancé : il resterait un bon mètre étalon (et non « maître étalon » bande de pervers 😉 ) pour se rendre compte de notre rapport vampirique à cette pauvre planète. On en veut trop. On en demande trop. Beaucoup trop. La précocité de cette date a des conséquences dramatiques, que nous commençons à ressentir au quotidien: catastrophes naturelles, érosion des sols, pollution des nappes phréatiques, disparition des poissons, annihilation de la biodiversité, pollution de l’air, etc.pollution-1603644_960_720

Je me rends de plus en plus compte du rythme effréné auquel on exige que la planète nous donne, donne, donne toujours plus. Mes beaux-parents habitant dans la campagne profonde, je ne peux que constater que les champs que nous longeons révèlent de nouvelles cultures tous les deux mois au moins. Quand ce n’est pas du blé, c’est du colza, du maïs ou du tournesol, les uns à la suite des autres.

Il y a un week-end ou deux, j’ai demandé à Ludo s’il pensait que les paysans du coin avaient été jusqu’à la lettre J comme Jachère dans le Larousse. Il a explosé de rire. « La jachère », ça lui a fait l’après-midi, au moins ! Il m’a rétorqué qu’on était plus au Moyen Age et que ça ne se faisait plus depuis des siècles. S’en est suivi un débat passionné dans la voiture (on est bien d’accord que ça existe encore les gens honnêtes qui laissent la terre se reposer ? NON ?) pour finalement se réconcilier et en conclure que les céréaliers, c’était une belle bande de salauds. Vous avez vu ? Tout se finit toujours bien chez les Woodstock (OUI LUDO TU AS BIEN LU, les « Woodstock », ça t’apprendra à réserver avec mon nom au restaurant parce que « c’est plus facile » 😛 )

Quand je vois, malgré le recul constant, années après années, de la date fatidique (on a encore perdu 6 jours par rapport à l’année dernière), que le gouvernement ose sucrer toutes les aides aux agriculteurs qui veulent convertir leurs cultures en bio, je ne comprends pas. Mais à quoi as-tu pensé Emmanuel ??? Et Nicolas – j’ai peut-être des hallucinations auditives – mais il me semble qu’on ne t’entend pas beaucoup non plus sur le sujet !!! (J’ai des rapports assez conflictuels avec Mr Hulot – pardonnez-moi ! 😛 ). La demande en bio a pourtant explosé ces dernières années, les consommateurs ont montré où allaient leurs préférences mais NON. Il faut économiser ma bonne dame ! On préfère concentrer les aides sur l’agriculture conventionnelle !!! Ils me pompent l’air ces dirigeants !!!! Ahhhh Manon, prend tes gouttes ! Pas de politique, tu sais pourtant que ce n’est pas bon pour ton cœur !

Je m’arrête là dans ma liste de ces statistiques plus déprimantes les unes que les autres, car je veux vous redonner un peu d’espoir. Parce qu’il y a des tas de solutions et de vraies possibilités pour agir au quotidien afin de reculer cette date. Mais pour ça, il faut s’y mettre en masse :

  • Mangez moins de viande – pour info, l’élevage de bétail était responsable de 14,5% des émissions totales de CO2 en 2015 (http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/10/29/la-viande-a-aussi-un-impact-majeur-sur-la-planete_4799570_4355770.html) – Je ne suis personnellement pas (encore) végétarienne, mais manger quelques repas sans protéines dans la semaine ne m’a pas encore tuée – ni fait perdre du poids d’ailleurs. La vie est cruelle. J’aurais beau me nourrir exclusivement de carottes crues que la cellulite s’accrocherait encore à mon cul comme un pré-ado à son CD de Black M 🙂
  • Achetez, autant que faire se peut, à des acteurs plus responsables – coopératives agricoles, marchés, en direct chez les paysans près de chez vous, dans les AMAP, etc. Il y a plein de solutions partout (notez quand-même que je ne vous blâme pas, j’ai moi-même du mal à faire changer les habitudes du « maître des courses » de la maison). Et NON, CE N’EST PAS FORCEMENT UN LUXE. Arrêtez de bêler tel un mouton parmi vos semblables et allez vérifier par vous-même, que ce n’est pas forcément plus cher de se nourrir local, sain et équitable. Arrêtez de gober le baratin des industriels !
  • Privilégiez les solutions zéro-déchets : bannissez peu à peu le plastique et les articles à usage unique de votre vie (vaisselle jetable, sopalin, lingettes, articles sur-emballés…), dirigez-vous vers les achats en vrac quand c’est possible.
  • Consommez moins : orientez de plus en plus vos achats par rapport à vos besoins et non plus par rapport à vos coups de tête ou à vos envies. La planète ne sera pas la seule à vous dire merci (il est fort possible que votre porte-monnaie ait envie de vous faire un gros câlin).
  • Réfléchissez aux conséquences de ce que vous achetez. Devenez consomm’acteur ! Une petite prise de conscience avant un achat ne fait pas de mal : pensez concrètement à ce qu’implique votre acte. Votre caddie est rempli d’aliments transformés bourrés d’huile de palme ? Pas cool. Vous vous faites non seulement du mal à vous-même, mais aussi à la planète. Vous hésitez devant ce super t-shirt que vous allez mettre 2 fois à tout casser ? Reposez-le. Du coton a été nécessaire pour le produire, ce qui implique une culture intensive, des pesticides, le travail d’un employé par forcément bien traité et le transport de la marchandise. Ces exemples étant déclinables à l’infini, je vais donc m’arrêter là (j’aimerais beaucoup passer la journée en votre compagnie, mais je crois que mon boss ne sera pas vraiment d’accord 😛 )environmental-protection-683437_960_720
  • Ralentissez ! Bougez moins ! – Enfin « bougez moins » – je ne veux pas être accusée du déclin mondial de l’activité sportive – j’entends par là : arrêtez de vouloir être partout, de vouloir tout faire. De prendre votre voiture pour tout et n’importe quoi avec le faux argument du gain de temps (vous n’allez pas attraper la gangrène pour une marche à pied de temps à autre). Recentrez-vous sur l’essentiel, sur vous et profitez du moment présent. Sachez dire non aux choses non-impératives.
  • Ne gaspillez pas les ressources : soyez économes en eau (évitez les bains autant que possible, ne laissez pas couler l’eau inutilement…), en électricité (soyez réalistes, même avec toutes les lumières allumées votre maison ne sera JAMAIS Versailles 🙂 ) et en papier (refusez-les flyers et la publicité, n’imprimez que si nécessaire, collez un autocollant « stop pub » sur votre boite-aux-lettres), n’utilisez que ce dont vous avez besoin.
  • Transmettez les bons gestes aux petits poussins qui feront les poules et les coqs responsables de demain. Ne balancez pas des déchets à tout va devant vos enfants, apprenez-leur à jardiner, à cuisiner, à ne pas gaspiller. A respecter l’environnement, en somme.

J’aurais bien d’autres conseils à la pelle, mais je ne détaillerai pas plus, faute de temps (vous savez, boss qui n’est pas d’accord pour que je blablate toute la journée sur mon blog TOUSSA TOUSSA). Beaucoup de choses que je n’ai pas dites relèvent du bon sens. Ne vivez pas dans l’excès. Commencez par vous respectez vous-mêmes et je vous assure que le reste suivra 😉moss-594461_960_720

Et vous, les ami(e)s, que vous inspire cette triste nouvelle ? Comment essayez-vous, au quotidien, de réduire votre empreinte écologique ? J’attends vos commentaires comme une jeune fille en fleur attend le numéro mensuel de Star Club (je peux ? Vraiment ? C’est pas trop ringard ? Mon dieu, je vieillis, c’est terrible…), je criiiiiiiiiie à faire péter une vitre !!

Bon, eh bien, sur ce, je vous souhaite un excellent week-end ! Le mien va être bien rempli…et je frétille d’avance en pensant à la bataille cinématographique qui nous attend (Valérian ? Dunkerque ? La planète des singes ? Baby Driver ? Cars 3 ? – Oui, on a 56 ans à nous deux, on aime les dessins-animés et on assume 😛 Et alors ??? C’est pas interdit par la loi, non ?). Si vous avez des conseils, je suis preneuse, ça nous évitera un pugilat sanglant au beau milieu du Kinépolis de Thionville !

Je vous souhaite de passez deux jours remplis de fantastique et d’incroyable ! Qu’ils soient funs, reposants et extraordinaires 😀 A la semaine prochaine pour de nouvelles aventures sur-vitaminées (dites, vous croyez que je pourrais postuler chez Gulli ? 😛 )

Publicités

5 réflexions au sujet de “Earth Overshoot Day”

  1. J’ai aussi vu cette nouvelle qui est plus qu’affligeante. Ça fait flipper et l’être humain est tout simplement un gros debile qui pense qu’à sa tronche en fait. La pauvre planète Terre n’a rien demandé et on l’a bouffé comme une m****. On a sous nos yeux quelque chose de magnifique et on s’en sert comme d’une vulgaire chose. J’espère que les gens vont vraiment se bouger le cul pour essayer d’amortir tout ça.

    J'aime

    1. Eh oui…heureusement que certains se battent tous les jours pour faire en sorte d’inverser la tendance. C’est la seule chose à faire: en parler, et convaincre ceux qui ne sont pas convaincus. Plus généralement, nous avons beaucoup de mal à regarder autour de nous, alors que le beau se cache partout dans la nature. On continue le combat ! Belle journée à toi !

      Aimé par 1 personne

  2. Pleins de bons conseils malheureusement même si la plupart des gens savent déjà ce qu’ils doivent faire pour réduire leur impact sur l’environnement ils n’agissent pas.

    J'aime

    1. Hello Mélodie, merci pour ton commentaire. Je reste persuadée que les 3/4 des gens continuent de penser qu’il « y a un plan » pour nous sauver du réchauffement climatique. La vérité, c’est que les gouvernants n’en ont rien à taper, qu’ils ne pensent qu’au pouvoir et au fric et que de toute façon, ils se refilent la patate chaude tous les 5 ans. Jusqu’au jour terrible où il sera trop tard. Il FAUT que les gens se responsabilisent, c’est une nécessité, mais malheureusement on ne peut pas les y forcer…Belle journée à toi !

      Aimé par 1 personne

Exprime toi mon ami(e) !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s