Beauté

Confessions d’une ex-accro au shopping

Ça y est ? ‘l’a fini sa dépression la p’tite dame ? Euh…oui…mais non. C’est compliqué !!!! Je peux pas expliquer !!! Faites pas chier hein 😛 Je suis toujours fatiguée, toujours démoralisée, toujours la banane, toujours debout…oups ! Pardon 😀 Disons juste que mon humour et ma joie de vivre sont partiellement revenus (et la schizophrénie musicale. C’est bon signe, non ?) Je les ai tous réembauchés en intérim. Ils me manquaient trop. C’est une de mes qualités, je ne broie jamais du noir plus de 3 jours consécutifs.

J’ai médité, je me suis reposée un peu aussi. J’ai parlé, trouvé des oreilles attentives. Je ne suis pas au meilleur, mais plus au pire non plus, ça c’est sûr. Je vis au jour-le-jour, je profite à fond des bons moments qui me sont offerts. Je me concentre en mode « une chose à la fois ». Je me sens un peu mieux ! Et puis ce matin, mon petit poussin préféré (c’est le surnom affectueux que je donne aux stagiaires à mon boulot – je souffre du syndrome maman poule) m’a offert une boîte de chocolats en me disant que sans nous (les secrétaires), elle n’y serait pas arrivée. Ooooooh !! So cute ! Je suis vraiment tristoune qu’elle s’en aille, mais c’est la vie, que voulez-vous, on les couve pendant quelques mois et un jour, ils prennent leur envol sans se retourner ! Sniff…Enfin, ça fait un bien fou d’avoir un peu de reconnaissance et de gratitude de temps à autre. Si tu me lis, merci Laura, tu as illuminé ma journée !

Alors les gens, est-ce que je vous ai manqué ? JE NE VOUS ENTENDS PAS !!!!!!!!! JE VEUX VOIR DES BRAS EN L’AIR !!! *T’as vu comme je fais bien la fille à bloc ?* 🙂

20170728_090643
Oui, bon, il y a de l’huile de palme dedans, mais j’allais pas lui jeter son cadeau à la tête !! Enfin !

Allez va, je ne vais pas m’étendre plus sur mon gros coup de mou du début de semaine, c’est derrière et je suis contente d’en avoir parlé. NEXT ! Embrayons sur le sujet du jour.

Je vais vous parler de mon rapport au shopping, que j’ai été obligée de changer au vu de mes convictions écolo. Pendant longtemps, j’ai acheté parce que j’allais mal, parce que j’essayais de combler un vide ou pour me conformer aux diktats de la mode. C’est définitivement derrière moi. J’ai l’impression que la Manon Woodstock shoppeuse fait partie d’une autre vie, alors que j’étais effectivement comme ça il y a quelques années à peine. Pour la petite histoire, je viens d’une famille de shoppeurs fous, ma maman est une accro assumée et mon frère, que nous appellerons « PH Woodstock », travaille même dans la mode ! C’est dire si me détacher de la consommation à outrance a été vraiment ardu.

Progressivement, je suis sortie du « j’achète parce que ça me plait » pour aller vers un « j’achète parce que j’en ai besoin ». C’est beaucoup plus sain. Depuis que ce glissement s’est opéré, je me sens vraiment libérée. Délivrééééééeeeee !!!! Je ne mentirai plus jamais !!!!! (il y a certains jours où je me demande anxieusement si cette chanson de merde va un jour être oubliée, plus le temps passe, moins j’y crois 😛 ). Je ne dis pas que je ne craque pas de temps en temps pour un truc sur lequel j’ai flashé, mais c’est hyper rare. La dernière fois que je me suis acheté des fringues, c’était…ouh…il y a un an peut-être ? Je ne me souviens même plus.

Et encore, je l’ai fait par obligation car beaucoup de pièces de ma garde-robe commençaient à être méchamment usées. Je ne ressens plus cet impérieux besoin de me ruer dans les magasins à la moindre réduction tel un enfant sur un hand-spinner. Je m’en fous. Mais vraiment. Quand les collègues m’en parlent, 3 fois sur 4, j’ai même oublié leur existence ! « Ah, c’est les soldes…Ah oui…Il faut que je m’achète des chaussettes » (C’est vrai, il FAUT que je m’achète des chaussettes !!! 😀 ). Et dire qu’il y a quelques années, j’envisageais de poser congé le premier jour de soldes. Eurk. Sort de ce corps, pourriture consumériste !!!! Une autre Manon j’vous dis ! 🙂

La seule chose que je suis obligée d’acheter régulièrement, ce sont les chaussures. Eh oui, la vie est dure pour moi, en plus d’avoir le dos foutu et d’enfler comme une barrique dès qu’il fait plus de 20 degrés, j’ai les pieds cagneux. Je dois donc porter quotidiennement – attention, préparez vos oreilles pour entendre le mot le plus sexy de la terre – des semelles orthopédiques !!!!! Oh la !!! Doucement, mâles et femelles hystériques !! Je sais, trop de sex appeal dans un seul corps 😀

Ça a un peu été mon drame de l’année dernière, moi, grande amoureuse de talons aiguilles, je devais y renoncer. Pour toujours. Et quand mon orthopédiste m’a montré ça, j’avoue avoir songé à mettre fin à mes jours :chaussures-orthopediques-new-time

« Oh, mais vous savez, ils en font des pas mal maintenant ». Pitié, donnez-moi une corde, qu’on en finisse. Depuis le cap est passé, mais au début, ça a été dur dur.

Le principal problème que je rencontre avec mes semelles, au-delà du fait que c’est un véritable calvaire de trouver une paire de chaussures en été, c’est que je défonce littéralement toutes mes godasses. Je les troue. A l’avant et à l’arrière. Mes pieds sont des putains de perceuses Makita. Alors, quand vous avez 50 paires, ce qui était le cas il n’y a pas si longtemps (oui, j’ai honte), l’usure reste contrôlée. Mais quand vous avez des semelles ET des poteaux à la place des mollets, vous chausser devient digne d’une épreuve de Fort Boyard. Donc, quand vous trouvez une paire, vous la mettez presque tous les jours. Et ça s’use. Vite. Le cordonnier de mon quartier doit faire partie de mes 5 numéros les plus appelés. L’avantage, c’est que maintenant, je ne fais plus aucun achat « coup de cœur » et je n’achète plus de merdouilles pas solides. Y a qu’à voir la tête des vendeurs(ses) quand je leur dis « alors, il me faut des chaussures costaudes, moins de 3cm de talons mais pas trop plates, fermées sur le dessus et au niveau du talon, semelle un peu incurvée et qui ne twiste pas ». Je suis direct cataloguée « cas désespéré ». J’achète donc plus cher, mais de qualité et surtout, je réfléchis. Je m’oriente vers des paires qui vont avec tout et que j’aime. Pas de risque de les voir moisir au fond du placard.

Bref, revenons-en à nos moutons après cette fabuleuse parenthèse très « troisième âge » – ça me rappelle mon prof d’histoire de 1ère qui se perdait toujours en digressions interminables, qu’il concluait immanquablement par « je referme la parenthèse » devant nos regards bêtes et interloqués « Ah bon c’était toujours la parenthèse ça monsieur ? » – Il serait fier de voir l’horrible monstre bloguesque qu’il a engendré – BON LE SHOPPING Manon, le shopping !!!!!2693713846_bd22ca67a2_b

J’ai partagé mon expérience personnelle, c’est sympa et tout et tout, mais au fond, pourquoi le « fast fashion », c’est vilain-pas beau ? J’ai creusé ma petite cervelle pour vous ! Voici quelques raisons :

  • L’empreinte écologique de la plupart des vêtements n’est pas top : énormément de fringues viennent du bout du monde, il n’y a qu’à jeter un coup d’œil sur les étiquettes : Malaisie, Turquie, Chine, Indonésie et j’en passe. Vos vêtements ne sont pas neutres : ils ont même fait un sacré voyage avant d’arriver dans les rayons. Ouuuh l’affreux carburant qu’il faut pour transporter tout ça !
  • Le coton, matériau sur-utilisé pour la fabrication des habits, n’est pas vraiment bio-bio (dans la grande majorité) : il requiert une utilisation énorme de pesticides, mais aussi d’eau. Pas hyper écolo comme truc.
  • Ça vous coûte pleinnnnn de billets verts, que vous pourriez dépenser dans des trucs carrément plus productifs.
  • C’est très souvent de la qualité pas géniale, qui s’use vite. Dans 90% des cas, vos vêtements iront droit à la poubelle après quelques ports. On peut facilement en conclure que ça augmente nos déchets, et ça, c’est pas bien du tout. J’en avais déjà dit quelques mots par là.
  • Beaucoup de fringues achetées en mode « YOLO je kiffe trop » ne sont même pas portées. Acheter pour porter une fois ou pour laisser dans l’armoire, je ne comprendrai jamais le concept. Sérieusement, c’est quoi l’intérêt ? Posséder, c’est ça ? Je trouve ça à la fois étrange et flippant.
  • Les ouvriers qui produisent tout ça ne vivent pas vraiment au pays des Bisounours. J’y reviendrai surement en détail dans un autre article. Ils sont exploités, parfois réduits en esclavage…Dans beaucoup de pays producteurs de textile, ils n’ont pas de gentil CHSCT pour obliger leurs employeurs à acheter des masques de protection, des casques et à mettre les machines aux normes. Ils travaillent dans des conditions dangereuses, foutent leur santé en l’air, le tout pour un bon gros salaire de merde. C’est purement scandaleux quand on voit le prix auquel certains articles sont revendus. Par certains aspects, le monde est vraiment moche, c’est moi qui vous le dit. Je vous passe ma diatribe sur le travail des enfants, qui sont tellement plus précis avec leurs petites mains et qu’on est pas vraiment obligés de payer – je n’en dis pas plus – Hulk est sur le point de faire son apparition.hulk-667988_960_720

Bon, maintenant que je vous ai fait vous sentir bien sale dans votre petit top H&M (si en plus vous mangez une tartine de Nutella et buvez un Ristretto conseillé par Georges Clooney, c’est la totale), je vais vous donner quelques astuces pour éviter de craquer. Je suis sympa, z’avez vu 🙂 Je ne me permettrai pas de gâcher le week-end de quiconque. On y va :

  • Ce joli petit jean vous fait peut-être un cul d’enfer, mais il ne vous consolera pas d’une rupture difficile (pour ça, il y a…Wahou…les amis, la crème glacée, Bridget Jones, la scène de Transformers où Megan Fox ouvre le capot de sa voiture, etc.) ou d’un examen minablement raté (alors que j’avais révisé j’vous juuuuuure – histoire vécue 😛 ). S’acheter des nouveaux vêtements, chaussures quand on est malheureux ou pour combler un vide est TOUJOURS une mauvaise idée.
  • Concentrez-vous sur ce dont vous avez besoin. N’effectuez un achat que s’il est absolument essentiel (ça me refait penser qu’il faut que j’aille acquérir de nouvelles paires de chaussettes mais j’ai la fleeeeeeeme !).
  • Bien sûr que vous en avez déjà beaucoup trop. Si vous vous êtes ne serait-ce que posé la question, c’est déjà très révélateur. Occupez-vous de votre garde-robe existante. Je suis persuadée qu’il y a plein de trucs chouettes qui dorment dans votre placard en attendant d’être portés. Faites un tour d’horizon. Pourquoi pas une séance d’essayage ?shopping-606993_960_720

Maaaais et si j’aime la mode, je fais quoi ???? Patience petit scarabée, je vais te prodiguer quelques conseils (moi je m’en tamponne – je pratique le « tant que je m’aime comme ça, c’est le principal »). Cependant, je comprends tout à fait qu’on veuille être dans l’air du temps :

  • Pratiquez le mantra 1 qui entre, 1 qui sort. Si vous avez fait un nouvel achat, veillez à faire le tri dans vos anciennes affaires et donnez à ceux qui en ont besoin. Il y a aussi la solution de déposer dans une friperie ou de vendre dans un dépôt-vente ou un vide grenier.
  • Fréquentez les vide-dressing, les friperies, les dépôt-vente, les vide-grenier, etc. Je ne dis pas que vous n’allez pas trouver de la merdouille en pagaille, mais vous tomberez aussi sur des super trucs originaux et en bon état. Atout supplémentaire : vous aurez peu de chance de croiser 15 personnes qui portent exactement le même truc que vous.
  • Faites du troc. Il y a de plus en plus d’initiatives de ce genre, un peu partout. Pourquoi pas organiser ça entre amis ?
  • Achetez moins, mais de qualité. Du Made in France fait correctement quand vous pouvez, ça fera toujours ça dans la poche des gens qui bossent bien. Il faut que je vous ponde un article sur la mode éthique. Mais ça va me demander du boulot ! J’y connais pas, mais alors vraiment pas grand-chose !

Ce que je plébiscite aussi de plus en plus pour moi-même et pour les autres, c’est le don de fringues dans la famille ou entre amis. C’est hyper bête et égoïste, mais des fois on a tout simplement la flemme d’aller donner nos fringues, parce qu’il faut se déplacer et qu’on est de vrais mollusques. Pensez-y ! Si des amis viennent chez vous et que vous avez des habits à donner, proposez ! Pire que non, vous n’aurez pas.

Personnellement, je récupère des fringues de ma mère (parfois des trucs qui sont plus vieux que moi et qui n’ont absolument pas bougé – Là, je sens venir les enfoirés qui vont me dire « et ben ça se voit » 🙂 Petits cons ! Vous verrez si je vous attrape !!) et de copines. Je pratique depuis l’année dernière et figurez-vous que je n’ai pas acheté un seul vêtement depuis 😀 J’aime me réapproprier les fringues des autres (quand ils en ont pris soin bien sûr). En plus, ce sont souvent des trucs que je n’aurais jamais achetés moi-même ! Je suis à chaque fois devant un nouveau mini-challenge « comment je vais porter ça ? avec quoi ? ». J’adore !

J’avoue quand même (oui, je plaide coupable votre honneur) que j’ai une maman qui s’est toujours habillé très jeune (et qui une incroyable tendance à faire rétrécir ses fringues pour qu’elles m’aillent – Maman, entreverrais-je un complot ?) et des amies qui ont de chouettes vêtements. Ce précieux conseil ne s’applique donc pas si vos parents s’habillent encore comme si le disco n’était pas mort ou si vos amis kiffent user leurs fringues jusqu’à la corde.

Et vous les enfants, avez-vous d’autres conseils à partager avec nous ? A quelle fréquence achetez-vous vos vêtements ? Et surtout où ? J’attends vos commentaires comme mon estomac attend le petit chocolat praliné posé innocemment sur mon bureau et qui me regarde : je brûle d’impatience 😛

Il ne me reste donc plus qu’à vous souhaiter un super week-end ! Souhaitez-moi bonne chance, je me lance un challenge incroyable, que je compte bien relever : pas une goutte d’alcool ce soir, ni dimanche ! Bon, dit comme ça, ça fait un peu « alcooliques anonymes bonjour ». En fait, je suis très loin d’exagérer au quotidien. Je me suis plus lancé ce défi pour tenter d’améliorer ma qualité de sommeil. Vous n’êtes pas sans savoir que boire de l’alcool avant de dormir diminue considérablement vos chances de passer une bonne nuit, et c’est justement ce dont j’ai besoin. Comme on a tendance à être plutôt bons vivants, je me suis dit que me calmer de temps en temps avait l’air de sonner comme une potentielle bonne idée. Ludo a ri quand je lui ai exposé mon projet (le salopard !!) et « n’y croit pas ». Je compte bien lui rabattre son caquet, à cette vieille chouette !! Je me retire donc dans mon monastère d’abstinence 🙂 Très beau week-end à tous ! Des bisous

champagne-1110591_960_720
Champagne !!!! Ah merde…non…Eau pétillante ! 🙂
Publicités

4 commentaires sur “Confessions d’une ex-accro au shopping

  1. Tu me fais trop rire… 😀
    Pour les échanges de fringues, moi aussi je fais souvent des sessions reines du shopping à la maison avec ma reum : elle a minci et achète toujours des vêtements bien trop grands, et moi j’ai grossi après une courte période maigrichonne, du coup on a toujours plein de trucs à se refiler. Encore récemment, elle a même fait une razzia dans les sacs de fringues que je destinais au point relais, fringues qui dataient plus ou moins de la fin de mon adolescence, dont quelques-unes que j’avais déjà récupérées dans son armoire il y a quelques années ! Bref, c’est vachement pratique d’être plus ou moins gaulée comme sa mère. ^^
    Je te comprends pour l’alcool, je suis pas alcoolo non plus mais c’est souvent qu’on s’octroie un petit verre à l’apéro, histoire d’atténuer les effets néfastes des journées de merde, mais je sens bien que ça finit par me coller des maux de tête quotidiens. Du coup, je me suis fait des cases à cocher dans mon agenda/bullet à caque fois que je n’ai pas bu d’alcool dans la journée… Bon, y’a pas beaucoup de cases cochées, surtout en ce moment, m’enfin… c’est l’intention qui compte !
    Allez, bonne désintox ! 😀 Bisous

    J'aime

    1. Salut Suny, merci pour tes commentaires fidèles 😉 Oui effectivement c’est hyper pratique de pouvoir échanger les fringues entre mère et fille (ou d’avoir une maman qui n’a jamais maîtrisé le sèche-linge 😂). Moi le souci n’est pas la fréquence des apéros, je m’interdis l’alcool la semaine, c’est plutôt que j’y vais un peu trop gaiement le week-end ! Et je ne me réveille jamais reposée ! Eh bien écoute au plaisir de boire un apéro de déprimées avec toi un jour 😄 Très bon week-end à toi !

      J'aime

  2. Comme toujours un plaisir de te lire, dire que je voulais aller shoppinger, je me ravise du coup, je tâcherai de faire passer mon coup de bluz autrement! Un bon bouquin sans doute et un weekend de repos…
    des bisous!!!

    J'aime

    1. Salut Marine 🙂 Merci pour ton commentaire ! As tu pensé à un massage en institut ? De temps à autre ça fait le plus grand bien. Sinon, ton idée du livre est excellente: ça fait déconnecter et économiser ! Très bon week-end à toi

      J'aime

Exprime toi mon ami(e) !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s